previous arrow
next arrow
Slider

Projet

C’est l’histoire du sauvetage réussi du dernier témoin des nombreux moulins qui jadis ont jalonné le Seyon.

Historique du moulin

Le moulin remonte au Moyen-Âge, de récentes études historiques et archéologiques ont permis de retracer les grandes lignes de son évolution ; un premier moulin est construit à Bayerel vers 1416. Il est rebâti sous sa forme actuelle en 1642, puis remis en état après un incendie survenu en 1742. Une scierie est ajoutée au 18e siècle, puis une ferme au milieu du 19e siècle. La meunerie s’est arrêtée avant la Première Guerre mondiale, tandis que l’exploitation de la scierie a subsisté jusqu’à la fin des années 1950.

Travaux de rénovation

L’Association du Moulin de Bayerel a vu le jour en septembre 2002 dans le but d’acquérir et sauver ce moulin. Les principaux objectifs de l’association ont été l’acquisition du bâtiment et des parcelles environnantes, la restauration des bâtiments et la remise en fonction de la scierie du moulin.

 

Bâtiment principal – la ferme

D’importants travaux de réfection (bâtiment, toiture, façades) ont été entrepris. Au sous-sol, c’est l’aménagement de sanitaires, de locaux techniques et d’entreposage. Dans la grange, des espaces multifonctionnels sur deux niveaux sont créés avec notamment une cuisine ultramoderne. L’ancien logement a été aménagé en chambres et dortoirs. Pour le chauffage de l’ensemble du complexe, une chaudière à bois (pellets) a été mise en place dès le début de la rénovation.

Le moulin

Il y avait tout à refaire du sous-sol aux combles. Au rez-de-chaussée, l’aménagement d’une salle d’exposition permanente retrace des éléments historiques du moulin (scierie, meunerie et tannerie). À l’étage et dans les combles, il a fallu aménager un appartement afin d’y loger des locataires permettant d’assurer une présence permanente sur le site.

La scierie historique

La roue à augets (∅ 5 m) a été entièrement reconstruite. Le bief d’une longueur de 700 m (canal d’arrivée d’eau) et l’écluse ont été restaurés et remis en état. La restauration de la machinerie, de la table de sciage et du train d’engrenages a été finalement terminée en 2019.

Le verger et le jardin

Les travaux dans le verger et le jardin ont permis la plantation d’espèces traditionnelles. Divers travaux forestiers et entretien des haies du domaine ont été nécessaires. Place de jeu, piste de pétanque et foyer permettant des grillades invitent à utiliser ce bel espace. Une station d’épuration entièrement naturelle assure le traitement des eaux usées du centre d’accueil et du logement. Un grand parking a vu le jour le jour le long de la route.

Travaux des bénévoles

Tous ces travaux de rénovation ont été réalisés par des entreprises locales ainsi que par une formidable équipe de bénévoles. Des groupes de travail se sont constitués en fonction des compétences de chacun. Une multitude d’heures de travail ont été ainsi accomplies.

 

La vie au moulin

Accueil et hébergement

L’aménagement de chambres et dortoirs d’une capacité de 30 lits est essentiellement destiné à l’accueil de classes vertes. Cependant, les familles en vacances ou les groupes en séminaire y trouvent leur place en tout temps. Un laboratoire de microbiologie bien équipé se trouve au sous-sol.

Centre de rencontre et d’échange

L’organisation de manifestations, d’expositions temporaires, de rencontres, de séminaires, de spectacles (par ex. Nuit du Jazz et le Jazz-Brunch), de banquets (mariages) ou simplement de fêtes de famille est possible grâce aux salles polyvalentes. Un parvis donne un accès direct plein sud au verger situé à proximité de la rivière. Ceci rend ce lieu ouvert à la nature et particulièrement convivial. En période estivale, le montage de deux tentes sur le parvis permet d’étendre la surface lors d’évènements festifs.

Centre d’interprétation

Les sujets pour promouvoir l’interprétation des multiples aspects du site ne manquent pas à Bayerel; si l’eau et la rivière en sont les premiers, beaucoup d’autres sont possibles. Le bois et ses métiers, la meunerie et le pain, l’énergie, et bien sûr la protection de la nature et sa découverte, tout autour du magnifique site de Bayerel et de son bief.

Le site Internet

Un site Internet www.moulin-de-bayerel.ch permet notamment de consulter les disponibilités de location du centre d’accueil. Y figure également le diaporama du projet Bayerel ECO qui visualise les productions d’énergies renouvelables et des consommations des bâtiments en temps réel.

Projet Bayerel ECO

Les buts

  • Mettre en œuvre au moulin de Bayerel différentes techniques de production d’énergies renouvelables et d’économies d’énergie.
  • Donner la priorité à l’intérêt didactique des différentes techniques pour le centre d’interprétation.
  • Prioriser les réalisations en fonction des moyens obtenus, de l’efficacité énergétique et des ressources à disposition pour les réaliser.
  • Supporter et promouvoir l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables.
  • Objectif clé : Bayerel 100% autonome ou plus, grâce à la mise en place d’un bouquet de systèmes de production d’énergies renouvelables.

Les équipements hydrauliques

En service depuis juillet 2018, leurs productions annuelles s’élèvent à environ 3 MWh.

La roue à augets

L’eau de ces turbines alimente le canal (bief) du moulin. La roue à augets a été mise sur roulements afin d’éviter la perte d’énergie par frottement. La vitesse de rotation de la roue (6 tours/min) est multipliée par 280 pour entraîner une génératrice.

Deux turbines Pelton 

Les récents travaux routiers réalisés à Bayerel ont permis la pose d’une canalisation destinée à récupérer les eaux de drainage des champs de la Côtière qui s’ajoutent aux eaux grises du séparatif de Saules. Elles sont utilisées pour entraîner une génératrice équipée de deux turbines Pelton.

Le tourbillon

Une troisième génératrice a été installée sur un tourbillon (Vortex) afin d’utiliser l’eau pendant la saison hivernale, la glace empêchant l’utilisation de la roue à augets. Des pales sont immergées dans le tourbillon et une hélice est entraînée par la sortie d’eau (type turbine Kaplan) deux mètres plus bas, additionnant ainsi les énergies.

L’équipement photovoltaïque

Mise en service le 24 octobre 2018, l’installation est composée de 77 éléments de la marque ISOL modèle Solar Terra (57 m2). La puissance de l’installation est de 6.9 kWp. Après une année d’exploitation, l’équipement a produit 7.8 MW/h.

Cette installation photovoltaïque de dernière génération est basée sur la technologie monocristalline développée au CSEM basé à Neuchâtel. Grâce à ces nouveaux modules, la couleur de surface est adaptée, en parfaite harmonie avec ce bâtiment, classé bâtiment protégé par le Service cantonal des Monuments et des sites. Le Moulin de Bayerel est le deuxième site du canton de Neuchâtel équipé de tels modules, après le château d’Auvernier. Cette installation sera complétée par un car port équipé de panneaux photovoltaïques standards. Avec sa mise en service fin 2020, l’ensemble du moulin sera en autonomie énergétique.

Économies d’énergies

Pompe à chaleur

Une pompe à chaleur (air-eau) a été installée en 2020. Elle permet de déclencher la chaudière en période estivale. Elle assure la disponibilité d’eau chaude sanitaire pour les utilisateurs du centre d’accueil et les locataires dans une cuve de 800 litres.

Éclairage des locaux

Toutes les ampoules électriques ont été remplacées avec la dernière technologie. Certaines sont connectées à des variateurs d’intensité. Les deux mâts d’éclairage du parking équipés d’ampoules à incandescence ont été remplacés par un seul mât pourvu de LED.

Diaporama didactique

Un diaporama (vidéos comprises) diffusé sur grand écran dans l’enceinte du Centre d’accueil permet de comprendre l’ensemble et l’idée directrice du projet Bayerel ECO. Il se compose d’une partie descriptive de l’installation, de la visualisation des productions d’énergies renouvelables et des consommations des bâtiments en temps réel. Il est ainsi à disposition du public et des locataires du Centre d’accueil. Il est également visible sur le site Web. Ce diaporama est un des moyens utilisés dans les activités du programme « Graines de chercheur – Énergie » du Parc Chasseral. Les élèves des écoles neuchâteloises et bernoises partent à la découverte des différentes formes et utilisations de l’énergie.

Fermer le menu